Impression 3D : son rôle central dans la complexité des pièces

NightHawk: le premier casque audio fabriqué à grande échelle avec des pièces imprimées en 3D

Publié Par le 26/11/2014

AudioQuest est en train de changer notre conception de la manufacture grâce à l’Impression 3D. Le fait qu’ils aient été honorés aux CES Innovation Awards de 2015 (Casque audio) et déclarés vainqueurs dans la catégorie de l’Eco-Design et des Technologies Durables n’a rien de surprenant. NightHawk, le premier casque d’AudioQuest, est également le premier casque audio produit à grande échelle qui comprenne dans son design des pièces imprimées en 3D. Grâce à l’impression 3D, AudioQuest a pu créer des pièces d’une complexité inatteignable par les moyens traditionnels de fabrication. Nous avons eu la chance de rencontrer Skylar Gray, Designer et Directeur des Produits Haut-Parleurs chez AudioQuest, qui nous a expliqué dans quelle mesure Sculpteo et l’Impression 3D ont joué un rôle central dans la fabrication de leurs casques

 

La qualité de son de NightHawk ne serait pas la même sans ses pièces imprimées en 3D. Une grille biomimétique complexe élimine les sons indésirables et empêche la résonance, qui finalement déforment et affectent la qualité de la musique. Le design s’inspire de la structure sous-jacente des ailes d’un papillon dont émane la lumière (ou le son, dans le cas du NightHawk), tout en entrelacs, visuellement beau et fonctionnel. Une telle complexité n’aurait pu être atteinte par les moyens de fabrication traditionnelle, c’est pourquoi AudioQuest s’est tourné vers Sculpteo afin de faire produire la pièce.

NightHawk AudioQuest

La pièce a été produite avec notre Matériau Plastique. Ce matériau est un dérivé du Nylon, et se présente sous forme de poudre, que nous solidifions couche par couche afin de créer l’objet final. Le nom technique de ce procédé est le Frittage Sélectif par Laser (FSL). Ce procédé autorise une grande liberté en termes de design, ce dont AudioQuest a su tirer pleinement parti.

Skylar Gray AudioQuest

Skylar Gray

Skylar Gray précise à quel point l’Impression 3D est cruciale pour leur nouveau casque :
“Un cache comme celui du NightHawk, avec sa structure complexe de treillage en losanges, n’aurait jamais pu être fabriqué il y a 5 ans. La seule façon de le produire, c’était par le biais de l’impression 3D d’aujourd’hui. Donc, depuis le départ, nous voulions que le cache du NightHawk soit imprimé en 3D. Faire le design en gardant en tête l’impression 3D est assez libérateur, car il y a bien moins de restrictions et de limites, on peut donc se permettre des formes et une complexité qui resteraient sinon de l’ordre de l’impossible. Sans l’expertise de Sculpteo, nous n’aurions simplement pas pu fabriquer un produit aussi intéressant. Nous sommes très reconnaissants à Sculpteo pour leur soutien et leur excellent travail.”

Audioquest piece

The 3D-printed piece

Ainsi que Gray l’indique, les designs d’une telle complexité n’auraient pas été possibles par le passé. Le moulage par injection, par exemple, ne permet pas une liberté complète dans le design. Notre matériau plastique n’est pas limité par son processus de fabrication. Le SLS permet des treillages imbriqués, mobiles, ou même (comme dans le cas d’AudioQuest) en losanges.

La production d’un objet dans des quantités aussi importantes rend nécessaire la prise en compte de chacune des propriétés du matériau. La pièce, qui affiche un poids d’environ 0.9 g/cm3, ne pèse pas sur le casque. Outre les finitions et la teinte mises à disposition par les services de Sculpteo, d’autres finitions peuvent être appliquées aux pièces, dont par exemple une peinture vernie. Grâce à cela, nous avons a pu obtenir une pièce visuellement très agréable.

 

NightHawk

 

Ceci marque le début d’une période excitante, tant du point de vue du design que de la manufacture pour des produits de tous les secteurs. Les designs ne sont plus limités ni réinterprétés par les spécialistes du moulage par injection ; ils peuvent dorénavant être conçus et réalisés exactement tels que leurs développeurs les avaient imaginés. Même en cas de production à grande échelle, comme pour AudioQuest. L’Impression 3D n’est plus confinée à un prototypage rapide ; c’est une option viable économiquement, tant pour les séries limitées que pour les productions à grande échelle. Et Sculpteo peut être encore plus intéressant pour les petites quantités – une production d’au moins 10 unités permettra d’obtenir des réductions spéciales et davantage d’options de finition.

Chez Sculpteo, on a hâte que le NightHawk d’AudioQuest arrive sur le marché en 2015, et on est ravi de ce que les casques audio vont représenter pour l’impression et la fabrication en 3D.

Découvrez comment un logiciel Cloud peut optimiser votre gestion d’une usine de fabrication additive

Téléchargez gratuitement notre ebook

10 raisons d'utiliser un logiciel de fabrication additive en Saas

Télécharger