Qu'est-ce que l'impression 3D industrielle ?

Impression 3D industrielle: Comment fonctionne la vraie fabrication additive ?

Publié Par le 30/07/2019

Malheureusement, quand on entend «impression 3D», on imagine souvent une imprimante 3D FDM (fabrication par dépôt de fils) et des modèles en plastique de mauvaise qualité. Mais cette technologie a parcouru un long chemin dans un court laps de temps. De nos jours, des usines peuvent fournir une impression 3D utilisant la fabrication additive conforme aux normes et avec une qualité des plus élevées, capable de fabriquer des produits en série. En quoi l’impression 3D industrielle est-elle différente du FDM ? Découvrons-le !

 

 

Anciennes imprimantes FDM

 

La technologie FDM a été développée dans les années 80 et a été une vraie révolution pour le prototypage rapide. Au début, cette technique était rapide, sans être réellement rentable. Désormais, tout le monde peut se procurer une petite imprimante 3D et produire des modèles simples chez soi.

Les imprimantes 3D FDM utilisent un filament en plastique. Le filament se présente sous la forme d’un fil fin qui est poussé dans une buse où il chauffe, devenant alors flexible. La buse extrude le filament dans la forme de votre modèle, couche par couche. Les imprimantes FDM produisent des couches assez minces, qui resteront malgré tout visibles.

 

La vraie fabrication additive : l’impression 3D industrielle

L’impression 3D n’a pas cessé d’évoluer chez les imprimantes FDM. Nous disposons aujourd’hui d’imprimantes 3D industrielles utilisant de la poudre. Comment cela fonctionne-t-il exactement et comment transformer la poudre en objet solide ? Découvrons-le ! Il existe plusieurs matériaux dont on peut parler : le plastique, la résine, le métal et l’impression 3D multicolore.

Transformer de la poudre plastique en pièces fonctionnelles

L’impression 3D de plastique industrielle est basée sur la poudre. Cette poudre peut être un mélange de différents éléments. Un des plus importants est la fine poudre de polyamide. Il peut être également renforcé avec des particules d’aluminium telles que celles de notre matériau Alumide. Les différents mélanges confèrent au produit final différentes propriétés telles que la flexibilité ou la solidité accrue. Cet aspect de la fabrication additive offre un grand nombre de possibilités pour développer de nouveaux matériaux qui amélioreront les produits finis pour qu’ils correspondent exactement à vos souhaits.

Qu’advient-il de la poudre ? L’imprimante étale une couche de poudre, puis fusionne le matériau localement sous la forme de votre modèle 3D. Le plastique est fondu soit par un agent de fusion (Jet Fusion), soit par un laser (technologie SLS). Ensuite, une nouvelle couche de poudre est déposée et le processus se répète. Pendant ce processus, les calques ne sont pratiquement pas visibles, sauf si l’objet est rond.

 

Removal of the parts

Pièces sorties de l’imprimante 

 

Cleaning of the parts

Nettoyage des pièces

Sandblasting

Sablage

Quality check

Contrôle qualité

 

SLS vs FDM

L’impression 3D plastique reste la méthode la plus populaire. Si vous vous demandez si la technologie FDM convient à votre projet, vous devriez également envisager SLS. Le choix dépend entièrement de votre projet. Bien que FDM soit rapide, sa qualité est loin d’être aussi bonne que celle du SLS. Si vous avez besoin de pièces fortes ayant de bonnes propriétés mécaniques, leur fabrication avec la technologie SLS sera beaucoup plus efficace.

Comment l’impression 3D sur métaux industriels est-elle possible ?

 

L’impression 3D sur métal est très puissante et les leaders de différents secteurs, comme Airbus, utilisent déjà cette méthode de production pour fabriquer entièrement leurs pièces. Les imprimantes 3D industrielles fonctionnent comme celles qui utilisent la poudre plastique. Une couche de poudre métallique est étalée sur le lit d’impression, puis un laser ou un liant est appliqué localement pour solidifier le matériau.

 

Le laser est utilisé pour les technologies SLM et DMLS, à la différence que dans le procédé DMLS, le matériau est fritté, tandis que le laser SLM fond complètement la poudre. Binder Jetting, quant à lui, utilise un liant pour fondre la poudre.

 

Impression 3D liquide

 

Enfin, nous pouvons parler de la fabrication additive de résines. Tout a commencé avec la technologie SLA, qui consiste à étaler une fine couche de résine liquide, puis à la polymériser selon la forme du modèle. La partie solidifiée est ensuite soulevée de la résine liquide et le processus se répète.

 

Mais l’impression 3D de résines a évolué et de nouvelles technologies plus efficaces ont été développées. CLIP DLS est l’une des méthodes innovantes du leader mondial de la fabrication additive de résine, Carbon. Leur technologie est basée sur l’impression 3D continue, contrairement au SLA dont le processus doit être interrompu pour remplir le réservoir de résine avec chaque couche. Grâce à ça, les pièces sont produites plus rapidement et en même temps, elles sont plus fortes.

 

 

L’impression 3D industrielle est-elle faite pour vous?

La vraie fabrication additive s’adresse aux personnes qui ont des exigences de production en matière de résistance, de qualité et d’excellentes propriétés mécaniques. De matériaux flexibles aux matériaux résistant à la chaleur, les choix sont nombreux et l’un d’entre eux conviendra sûrement à vos besoins de fabrication.

Si ce sujet vous intéresse, consultez les 25 meilleures imprimantes 3D industrielles. Il se peut également que vous ne souhaitiez pas dépenser des centaines de milliers de dollars en imprimantes 3D. Vous devriez donc envisager d’utiliser un service d’impression 3D en ligne. Toutes les technologies de fabrication additive industrielle dont nous venons de parler sont à votre disposition. Obtenez un devis instantané en téléchargeant votre fichier ou contactez nos experts en impression 3D pour répondre à vos questions.

Envie de plus d’informations sur l’impression 3D ? Inscrivez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur Facebook !

Transférez un fichier
Transférez un fichier
Plus de contenu en anglais
En voir plus
Contenu disponible en