Centre d'apprentissage 3D
Voir toutes les catégories
Emmanuel Andrivet
Emmanuel Andrivet
Emmanuel Andrivet, Designer Lunetier

Personnalités de l'impression 3D: Emmanuel Andrivet

Qui est Emmanuel Andrivet?

Découvrez le Designer Lunetier Emmanuel Andrivet. Opticien de formation et designer autodidacte, ce dernier s’est formé à la Conception Assistée par Ordinateur avec le logiciel AutoCAD, puis avec Rhino 3D, avec le but de dessiner des lunettes en 3D. 

Quels ont été vos débuts avec l’impression 3D ?

J’ai pu acquérir une bonne expérience sur Rhino 3D, avec notamment la modélisation de formes organique. La phase de prototypage avec les méthodes de fabrication traditionnelles étaient laborieuse. En effet, entre le dessin réalisé et l’interprétation qu’en faisait le prototypiste, j’étais souvent déçu par le résultat final.

J’ai toujours été curieux et attentif à l’évolution des nouvelles technologies. Lorsque j’ai entendu parler de la Stéréolithographie vers 1998, je m’y suis naturellement intéressé. Cette technologie m’a permis de prototyper moi-même mes idées, mais il subsistait malgré tout quelques inconvénient: le procédé était coûteux, et les pièces étaient fragiles. Néanmoins, j’avais entre les mains les interprétations réelles de mes dessins, fidèles à l’idée que je m’en faisais. 

Avec quelles technologies et matériaux travaillez-vous ?

En suivant les différentes évolutions de l’impression 3D, j’ai rapidement compris que la technologie SLS (Frittage Sélectif par Laser) ainsi que l’utilisation du Nylon était prometteur. En effet, une fois les bonnes finitions trouvées, cette technologie devenait une alternative à la lunetterie traditionnelle. 

Comment l’impression 3D impacte-t-elle votre travail et le développement de vos projets ?

Pour quelqu’un comme moi qui travaille directement sur la modélisation 3D d’un projet, sans croquis, l’impression 3D me permet de développer des produits en un temps record, sans la contrainte de quantité. Si le prototype fonctionne et « chausse » bien, nous pouvons le sortir en un mois maximum, ce qui était impossible auparavant avec les techniques de lunetterie traditionnelles.

Quels seraient vos conseils pour quelqu’un commençant à utiliser l’impression 3D ?

Dans un premier temps, la bonne maîtrise de son logiciel est primordiale. Ensuite, il faut connaître toutes les contraintes technique de la technologie d’impression 3D que l’on souhaite utiliser, qu’il s’agisse des épaisseurs et de l’orientation. Il est également indispensable de connaître les méthodes de conversion des fichiers de fabrication. 

Quel est pour vous le plus grand avantage de l’impression 3D ?

Le premier avantage de l’impression 3D, et le plus important pour moi, c’est la liberté de création. Il n’y a aucune limite de forme, de géométrie ou de volume. La technique de fabrication n’est plus une contrainte, il est possible de créer des produits fidèles à ses idées.

Quel est votre point de vue sur le futur de l’impression 3D ?

Les premiers points d’évolution vont, je pense, se porter sur les matériaux, avec une plus grande diversité de matériaux imprimables en 3D, que ce soit les matériaux transparents, le bois, ou la céramique. 

Ensuite une évolution des technologies d’impression 3D, comme l’impression 3D de métal, avec du titane par exemple, qui deviendra certainement plus accessible. Et enfin, une évolution de machines d’impression à usage personnel, avec peut-être des machines SLS autonome à utiliser dans son bureau. 

A titre personnel, quelles utilisations de l’impression 3D vous impressionnent le plus ?

Toutes les utilisations de l’impression 3D dans le domaine médical, avec notamment la création de prothèses, et dans le secteur dentaire. 

Mais aussi les utilisations dans les secteurs de l’aéronautique et de l’automobile, avec les applications faites par Bugatti et Airbus, bien évidemment, toutes les impressions 3D liées à l’art et au mobilier.

Recevez les dernières actualités de l’impression 3D

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire pour tout connaître des dernières technologies d’impression 3D et de leurs applications, mais aussi des nouveaux matériaux et logiciels 3D.