Comment produire des lunettes imprimées en 3D - Octobre71

Lunettes imprimées en 3D : Comment Octobre71 utilise la fabrication additive dans l’optique

Publié Par le 26/01/2018

La fabrication additive offre des possibilités impressionnantes dans de nombreux domaines, et permet notamment de réaliser des accessoires de haute qualité. Grâce à son fort potentiel en termes de personnalisation et de production de pièces au design ambitieux, elle a aisément su trouver sa place dans le monde de l’optique. Des marques innovantes ont rapidement su en tirer leur parti. C’est notamment le cas d’Octobre71, une entreprise qui crée des lunettes ultra-légères made in France, réalisées grâce à notre service d’impression 3D. En quoi consiste précisément ce projet ? Comment sont produites ces lunettes ? Quels conseils pour les entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans des projets de fabrication additive ? Christophe Mouty nous raconte son aventure.

 

3D printed glasses by Octobre71

Tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ?

Ingénieur de formation, je travaille dans le secteur de l’optique depuis plus de 15 ans. J’ai travaillé dans différentes sociétés, à la fois, du CAC40 avec Essilor, mais aussi avec des PME et TPE du secteur. Passionné par les nouvelles technologies, je travaille sur les lunettes imprimées en 3D depuis plusieurs années.

 

Pouvez-vous présenter Octobre71 ?

Au départ, il s’agissait d’un simple laboratoire! En effet, l’entreprise a été créée, au départ, sans objectif commercial, mais avec pour ambition de tester la faisabilité de l’impression 3D dans le secteur de la lunetterie. Avec le temps, les produits ont fortement évolués au point de devenir aujourd’hui commercialisables. Ils seront d’ailleurs prochainement disponibles sur le site du magazine ELLE.

 

Pourquoi utiliser l’impression 3D pour fabriquer des lunettes ?

Pour le client final, c’est avant tout un produit très léger (30% plus léger en moyenne que l’acétate ou le plastique), très résistant, personnalisable et fabriqué en France grâce à Sculpteo!

Pour l’entreprise, le temps de développement des produits est beaucoup plus court permettant ainsi de proposer des nouvelles collections très rapidement et très souvent, le stock est très fortement réduit par rapport aux procédés actuels et les interlocuteurs sont tous français (Logiciel, fabrication…).

 

Quelle technologie d’impression 3D utilisez-vous ? Quel matériau ? Pourquoi ?

Le frittage de poudre (SLS) est, pour l’instant, la technologie la plus intéressante en terme de coût versus qualité. Les pièces sont produites en polyamide. Ce type de processus est rapide, fiable et économique.

 

3D printed glasses by OCtobre71

Pourquoi utiliser un service d’impression 3D comme Sculpteo ?

Sculpteo utilise les meilleures machines et processus d’impression 3D du marché. La plateforme web est très bien faite et efficace. L’équipe toujours à l’écoute. Pourquoi « aller » ailleurs?

 

Comment concevez-vous vos fichiers 3D ? Avec quel logiciel ?

Une fois que le dessin 2D réalisé par notre designer est validé, il est ensuite modélisé en fichier 3D via un expert informatique, sous Solidworks.

 

Quels conseils donneriez-vous aux autres entreprises travaillant avec l’impression 3D ?

L’impression 3D évolue constamment et sera, demain, encore plus rapide et qualitative (Multi- couleurs, finitions améliorées…). Seuls ceux qui auront tenté l’aventure aujourd’hui seront prêts pour commercialiser au plus vite de nouveaux produits innovants. Alors, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour vous lancer dans l’impression 3D!

 

Alors, convaincu par le fort potentiel de la fabrication additive pour le secteur de l’optique ? Pour en savoir plus sur le sujet, découvrez notre article sur les lunettes imprimées en 3D. Découvrez également d’autres applications passionnantes de l’impression 3D sur notre blog, comme les montres imprimées en 3D, ou les chaussures imprimées en 3D.

 

Crédits Photos : Octobre71

 

Transférez un fichier
Transférez un fichier
Plus de contenu en anglais
En voir plus
Contenu disponible en
Related Posts