Top 7 des applications de l'impression 3D métal surprenantes !

Top 7 des applications de l’impression 3D métal les plus surprenantes !

Publié Par le 02/08/2017

L’impression 3D métal est une technologie très prometteuse, ouvrant le champ des possibilités dans de nombreux secteurs d’activité. Utiliser cette technique de fabrication, c’est la promesse de pièces imprimées en 3D totalement fonctionnelles possédant d’importantes propriétés mécaniques. Chez Sculpteo, nous sommes convaincus du potentiel disruptif de cette technologie, et il en est de même pour nos clients. Dans notre étude 2017 dédiée à l’impression 3D, le métal est classé comme le troisième type de matériau le plus utilisé. Mais concrètement, que pouvez-vous concevoir avec l’impression 3D métal ? Quelles sont les applications de cette technologie dans la vie réelle ? Nous vous en présentons ici 7 des plus surprenantes.

 

Application de l’impression 3D métal n°1 : Créer des appareils auditifs sur mesure

Sonova, une compagnie Suisse, a débuté la conception d’appareils auditifs sur mesure imprimés en 3D et contenant de l’Acrylique. Comment font-ils ? Tout d’abord, ils fabriquent un moule en silicone du canal auditif du patient. Ensuite, le moule est scanné en 3D pour obtenir un modèle 3D.

Ils ont récemment réussi à créer des dispositifs Virto B-Titanium, qui s’adaptent mieux à l’oreille du patient et sont plus résistants. En effet, les aides auditives conçues en titane sont 15 fois plus solides que celles en Acrylique. De plus, le dispositif est 26% plus petit que les produits moyens sur le marché, étant approximativement de la taille d’un ongle, tout en restant aussi performant que les autres dispositifs.

 

Titanium Hearing Aids by Virto-B

Une aide auditive Virto B-Titanium. Credits: Phonak

 

Application de l’impression 3D métal n°2 : Concevoir des guidons de vélo pour le Tour de France

Le Tour de France est un événement majeur du monde cycliste qui a lieu tous les ans, et qui peut parfois ne pas sembler très innovant. Mais ça serait une erreur de porter un jugement aussi hâtif : l’innovation est en marche ! En effet, Pinarello, une entreprise Italienne, a utilisé l’impression 3D métal pour façonner des guidons de vélos uniques pour deux cyclistes : Chris Froome et Geraint Thomas.

La raison pour laquelle l’impression 3D métal a été choisie est le fait qu’elle permette de créer des modèles personnalisés, avec des coûts et délais de livraison réduits. Et cela a fonctionné ! Geraint Thomas a remporté la première course de l’événement, et Chris Froome est actuellement en tête du Tour,qui se terminera le dimanche 23 Juillet.

 

Saviez-vous que Sculpteo a déjà conçu un vélo imprimé en 3D ? Et que notre équipe a utilisé ce vélo imprimé en 3D lors d’un trajet de Las Vegas à San Francisco ? Découvrez son histoire dans ces deux articles.

 

Geriant Thomas Bike Metal 3D printing

Geraint Thomas essayant son vélo spécial. Credits: Leon van Bon

 

Application de l’impression 3D métal n°3 : Création de sièges d’avions

L’impression 3D est une technique de fabrication et prototypage commune dans l’industrie aérospatiale, en particulier pour rendre les pièces plus légères. Si l’avion est plus léger, il consomme moins de carburant et de ce fait, vos coûts sont grandement réduits.

Un scientifique d’Autodesk a découvert une nouvelle application pour l’impression 3D métal : il a conçu des sièges d’avion extrêmement légers. En effet, cette nouvelle structure est 50% plus légère que les sièges habituels (766 grammes, contre 1672). Comment a-t-il fait  ? En utilisant du magnésium, un métal plus léger que l’Aluminium traditionnel, mais plus résistant à la fusion. Cette nouvelle structure est toujours en phase de test, mais elle ouvre des possibilités très intéressantes dans le domaine de l’aérospatiale.

 

3D printed plane seat

Le chercheur et sa pièce imprimée en 3D. Credits: Autodesk

 

Application de l’impression 3D métal n°4 : Création de pièces de sous-marin

L’impression 3D métal peut vous envoyer en l’air, mais elle peut aussi vous aider à explorer les tréfonds des océans…dans un sous-marin ! En effet, l’International Submarine Engineering (ISE), une entreprise d’ingénierie, a décidé d’utiliser l’impression 3D métal pour l’un de leurs projets : un sous-marin qui va être déployé en Antarctique et qui va pouvoir plonger jusqu’à 5000m sous la surface.

Ils ont imprimé en 3D une citerne de ballast, un composant qui offre de la stabilité à la plupart des véhicules aquatiques. Il retient l’eau et permet ainsi au sous-marin de plonger ou de remonter. Le fait d’utiliser l’impression 3D métal pour cet élément permet de réduire le temps de production mais aussi les coûts de manière significative.

 

3D printed submarine ballast

Le ballast en titane imprimé en 3D. Credits: Sciaky

 

Application de l’impression 3D métal n°5 : Implants crâniens imprimés en 3D

L’impression 3D contribue beaucoup à l’évolution rapide de la reconstruction faciale. Ce challenge extrême requiert une innovation continue pour concevoir les meilleurs implants sur-mesure pour les patients. Des entreprises comme BioArchitects  ont commencé à utiliser l’impression 3D pour créer des implants adaptés à chaque patient, destinés à remplacer des tissus durs. Ces implants sont imprimés en 3D avec du titane biocompatible.

Comment ça marche ? Les docteurs prennent un scan IRM de la tête du patient, les images obtenues sont utilisées pour imprimer en 3D une pièce de Titane dont la forme est parfaitement adaptée, en utilisant la technologie Electron Beam Melting (EBM). L’implant est ensuite fixé à la tête du patient en utilisant des vis en titane auto-taraudantes.

 

3D printing cranial reconstruction

Un implant crânien imprimé en 3D. Credits: BioArchitects

 

Application de l’impression 3D métal n°6 : Remplacer des os

L’impression 3D métal peut aussi être utilisée pour d’autres usages que la création d’implants crâniens. Vous pouvez concevoir des éléments sur-mesure pour de nombreuses parties du corps. Un de nos clients, Spine Vision, l’utilise pour imprimer en 3D des implants osseux pour la colonne vertébrale, utilisant aussi bien de l’acier inoxydable que du titane.

Grâce à leurs produits, les docteurs peuvent traiter de nombreuses pathologies comme les traumatismes, les dégénérescences, les scolioses, les tumeurs, etc… Les formes, dimensions et gammes des implants peuvent être modifiées selon l’état du patient pour créer l’implant le mieux adapté.

 

Découvrez ce projet au travers d’une interview que nous avons réalisée et apprenez-en plus sur la manière dont ils utilisent l’impression 3D.

 

spinevision support

Prototype imprimé en 3D pour le support de cage, qui permet d’insérer une greffe d’os dans l’implant. Credits: SpineVision

 

Application de l’impression 3D métal n°7 : Conception de serrures à cylindres et clés de haute sécurité

Dernière application de ce top 7 sur l’impression 3D métal, mais pas des moindres : sécuriser votre porte. Avec cette technologie, vous pouvez imprimer en 3D des serrures à cylindres et clés uniques très sécurisées. C’est précisément ce que fait UrbanAlps, une entreprise Suisse. Ils produisent en masse des serrures et clés, toutes différentes les unes des autres.

Le principal avantage de ces clés et serrures est le fait qu’elles sont très compliquées à reproduire, et donc très sécurisées. Comment est-ce possible ? La plupart des sécurités mécaniques sont dissimulées à l’intérieur de la clé, ce qui rend le tout impossible à scanner.

 

3D printed key by UrbanAlps

La clé imprimée en 3D. Credits: UrbanAlps

 

Nous espérons que vous avez apprécié autant que nous le fait de découvrir ces applications de l’impression 3D métal. Pour vous aider à choisir la technologie d’impression 3D adaptée à vos besoins, découvrez notre article “Impression 3D Métal: Quelles technologies pour quelles applications ?”.

Les formations en Design 3D pour travailler dans le secteur de l’impression 3D: Le design industriel, de produit et la modélisation 3D

Téléchargez gratuitement notre ebook

Où suivre une formation en Impression 3D - 3e Partie

Télécharger
Transférez un fichier
Transférez un fichier
Plus de contenu en anglais
En voir plus
Contenu disponible en