Centre d'apprentissage 3D
Voir toutes les catégories
01

Les bases de l'impression 3D

02

Guide de design

03

Préparer un fichier 3D

04

Découpe et gravure laser

05

Impression 3D pour les entreprises

06

Choisissez le meilleur matériau d'impression 3D

07

Les logiciels pour l'impression 3D

08

Les technologies d'impression 3D

09

Les applications de l'impression 3D

10

Les meilleurs articles de Sculpteo

11

Personnalités de l'impression 3D

Compatibilité alimentaire des impressions 3D : Quels matériaux choisir ?

Introduction

Dans notre précédent article sur le développement des imprimantes 3D alimentaires nous avons vu qu’ impression 3D et alimentation étaient liés. S’il est maintenant possible d’imprimer des aliments comestibles, il est également possible de créer des objets, petits ou grands et toutes sortes d’ustensiles qui seront en contact avec de la nourriture. Si vous prévoyez d’imprimer de tels objets, vous devez être particulièrement vigilant au type de matériau à utiliser. En effet, certaines matières peuvent être composées d’éléments chimiques toxiques en cas d’ingestion. Cela ne veut pas dire qu’il vous faut renoncer à votre projet d’impression 3D d’ustensiles de cuisine, mais simplement de vérifier certains détails. Nous allons vous donner tout un tas de conseils pour vous aider à imprimer des ustensiles de cuisine sans danger pour la consommation ! Suivez le guide et garantissez la compatibilité alimentaire de vos prochaines impressions 3D.

La compatibilité alimentaire des impressions 3D : pourquoi est-ce important ?

La fabrication additive pour l’alimentation

Oui, il est possible d’imprimer quasiment n’importe quoi en 3D. Et s’il est possible d’imprimer de complexes pièces d’ingénierie destinées à l’industrie aérospatiale, il est aussi tout à fait possible d’imprimer des ustensiles de cuisine ordinaires. Vous avez peut-être envie de créer des objets sur-mesure pour la cuisine ? Quel que soit votre projet, si vos objets doivent entrer en contact avec de la nourriture, les matériaux que vous utiliserez devront être parfaitement sains. Dénués de tout risque d’intoxication alimentaire. Pour prendre un autre exemple, quand l’impression 3D est utilisée dans le secteur médical il est indispensable de choisir un matériau biocompatible qui ne présente aucun risque pour la santé. Pour toute utilisation médicale, le choix du matériau doit se faire avec attention. Il en va de même pour une utilisation dans l’alimentation. 

Le recours à l’impression 3D tend à se généraliser dans de nombreuses industries. C’est en effet une excellente solution pour fabriquer des contenants alimentaires mais aussi pour des objets conçus sur-mesure et plus personnels.

Évaluez les risques

Voici quelques arguments pour vous pousser à vous assurer de la compatibilité alimentaire de vos matériaux ou fils d’impression.

Le développement de bactéries

Quand vous imprimez un objet destiné à entrer en contact avec de la nourriture, la dernière chose que vous voulez c’est que des bactéries ayant colonisé votre ustensile viennent vous contaminer ou contaminer quelqu’un d’autre. Pour éviter le développement des bactéries sur les surfaces de vos pièces, vous avez besoin d’un matériau lisse. Et même si l’objet est plutôt lisse, vous devez faire attention à son design. En effet, si de la nourriture peut rester coincée dans des recoins étroits de votre objet ou même dans les couches, cela va encourager la prolifération de bactéries. 

Les produits chimiques hérités du processus d’impression

Un mélange de chaleur et de produits chimiques est nécessaire pour obtenir un objet en 3D. Voilà pourquoi il faut être vigilant sur la technique et les matériaux d’impression utilisés pour les parties de votre objet qui entreront en contact avec des aliments. Les particules toxiques présentes pendant le processus d’impression peuvent avoir un effet néfaste sur la santé en cas d’ingestion. Ce serait dommage de s’empoisonner avec une tasse à café ! 

Les produits chimiques directement présents dans la matière d’impression

Au-delà du processus d’impression 3D, certains matériaux sont fabriqués à partir d’éléments chimiques toxiques. L’acrylonitrile butadiène styrène (ABS), un polymère thermoplastique, est particulièrement dangereux car son fil d’impression contient de nombreux produits dangereux. Selon une étude de l’Institut de Technologies de l’Illinois et de l’Institut National des Sciences appliquées de Lyon, les matériaux comme l’ABS possèdent des concentrations très élevées de particules fines. L’ingestion de ce type de particules peut conduire à de nombreux problèmes de santé. C’est pourquoi nous vous recommandons de ne pas les utiliser. Vous devez prendre en compte ce facteur risque lors du choix du matériau d’impression de vos ustensiles alimentaires. 

https://inhabitat.com/philippe-malouin-3d-prints-bowls-and-plates-using-sugar/

https://inhabitat.com/philippe-malouin-3d-prints-bowls-and-plates-using-sugar/

Quels matériaux compatibles avec la nourriture choisir ?

Choisir les bons matériaux

Ne soyez pas affolés, l’impression 3D d’ustensiles alimentaires est tout à fait faisable. Vous devez simplement faire attention au matériau utilisé et aux techniques d’impression choisies. Faites attention : utiliser un matériau compatible avec une utilisation alimentaire est bien mais pensez également à choisir un joint ou un mastic lui-aussi compatible pour assembler entre elles vos pièces si besoin est. 

Voici quelques exemples de matériaux 3D que vous pouvez utiliser pour fabriquer des objets en contact direct avec de la nourriture : 

Les céramiques

La céramique est parfaite pour fabriquer en 3D les objets résistants et adaptés à une utilisation alimentaire. Si vous êtes à la recherche d’une matière étanche et saine, c’est peut-être la bonne solution. Tasses, assiettes et même les sauciers sont imprimables en 3D sans aucuns produits chimiques. La céramique pourrait bien être l’option la plus viable pour fabriquer des ustensiles de cuisine. 

large_58060c72-e641-4e2b-bfa0-6c940fbc26f2

Les acides polylactiques (PLA) sans additifs

Le PLA est un matériau d’impression 3D sans danger pour l’alimentation. Avec le moulage par injection plastique, ce matériau est principalement utilisé pour fabriquer des emballages. C’est le bon matériau pour un objet qui ne sera pas exposé à la chaleur ou à une trop forte contrainte mécanique. En revanche, si vous voulez créer de petits objets biodégradables comme des emporte-pièces, le fil d’impression en PLA semble être un bon choix.

Pour conclure, vous pouvez créer tout ce que vous voulez, des plus petites pièces aux plus grandes, mais il vous faut utiliser un filament compatible avec une utilisation alimentaire. Ce sera mieux pour vous et pour vos clients 

Quelques autres conseils concernant les objets imprimés en 3D liés à l'alimentation

Quel matériau répondra à vos attentes ?

Choisir les bons matériaux pour votre projet peut être un vrai casse-tête. Mais une fois que vous l’avez trouvé, cela en vaut vraiment la peine. Choisir le bon matériau est primordial. Il doit répondre parfaitement à vos attentes et aux attentes de vos futurs clients. Certaines propriétés matériaux peuvent même contribuer à améliorer la qualité des pièces. Vous avez besoin d’un matériau léger ? D’un matériau résistant ?

https://medium.com/@3dhubs/how-kitchenware-startup-misen-used-3d-printing-to-develop-a-chef-s-knife-and-raise-over-1-million-6bece4506c94

https://medium.com/@3dhubs/how-kitchenware-startup-misen-used-3d-printing-to-develop-a-chef-s-knife-and-raise-over-1-million-6bece4506c94

Choisir le matériau qui résiste à une utilisation quotidienne

Outre l’aspect lié à la sécurité alimentaire, il faut utiliser un matériau qui résiste à une utilisation quotidienne. Votre objet doit-il être résistant à la chaleur ? Sera-t-il en contact avec de l’eau chaude ou un micro-onde ? Il serait dommage de concevoir un objet qui pourrait se déformer dès la première exposition à de l’eau chaude. De plus, vous allez certainement laver vos pièces si vous les utilisez avec de la nourriture. Pouvez-vous laver ce matériau ? Si vous ne pouvez pas mettre l’objet dans l’eau pour le laver, cela pourrait être assez compliqué. N’oubliez pas non plus de vous assurer que votre objet va au lave-vaisselle avant de le placer à l’intérieur de la machine ! Nous avons parlé des matériaux considérés sans danger pour une utilisation alimentaire. Mais il y a aussi reste une dernière chose à ne pas négliger : le revêtement alimentaire. En plus de choisir un matériau sain, vous devez aussi choisir un revêtement sans danger pour les aliments. Ou bien ne pas utiliser de revêtement, c’est encore mieux !

Vous avez une question sur l’impression 3D d’ustensiles de cuisine et sur les matériaux sans danger à choisir ? N’hésitez pas à contacter notre équipe commerciale qui répondra à toutes vos questions.

Vous souhaitez plus d’informations sur les matériaux d’impression 3D ? N’hésitez pas à consulter nos pages de présentation des différents matériaux et à vous abonner à notre newsletter hebdomadaire pour recevoir les dernières actualités.

Recevez les dernières actualités de l’impression 3D

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire pour tout connaître des dernières technologies d’impression 3D et de leurs applications, mais aussi des nouveaux matériaux et logiciels 3D.