PLA (Polylactic Acid) : Plastique biodégradable

Le PLA ou Polylactic acid (Acide polylactique) est une matière plastique d’origine végétale, utilisant communément de l’amidon de maïs comme matière première. Elle est la principale matière première d’origine naturelle utilisée en impression 3D.

PLA polymer monomer unit
Unité monomère du polymère PLA

PLA et Impression 3D

Le PLA est un polymère thermoplastique entièrement biodégradable, qui utilise des matières premières renouvelables. L’abréviation PLA vient du mot anglais Polylactic Acid, que l’on traduit en français par « Acide Polylactique ».

En injection plastique, ce matériau est utilisé pour fabriquer des emballages, principalement dans l’alimentaire en substitution des plastiques issus d’énergie fossile, car le matériau est compatible avec un contact alimentaire.

Le PLA est utilisé en impression 3D avec la technologie FDM (dépot de fil), et constitue avec l’ABS un des matériaux standards pour cette technologie. On a souvent tendance à comparer ces matériaux car ce sont les deux alternatives disponibles pour les imprimantes 3D grand public.

Pla spool 3d fdm printing

Il est utilisé sous forme de bobine de fil qui est entraîné jusqu’à la tête d’extrusion où les filaments de PLA sont fondus et déposés en fines gouttes sur le plateau de l’imprimante.

Ce matériau est translucide dans sa forme naturelle, mais permet de faire des objets de différentes couleurs en utilisant des bobines de fils teintés dans la masse. Ainsi, vous pouvez trouver des bobines de PLA blanc, de PLA bleu, de PLA rouge, de PLA noir, de PLA gris, de PLA orange, et bien d’autres couleurs.

On compare souvent ABS et PLA. Qu’en est-il de leurs différences ? Le retrait de ce matériau (contraction lors du refroidissement) est plus faible que celui de l’ABS, ce qui lui donne une bonne stabilité géométrique lors de la fabrication.

En revanche, le PLA sera moins durable, plus fragile, et plus sensible à la chaleur que l’ABS. En effet, les filaments d’ABS sont davantage résistants aux hautes températures

Les températures de transformation de ce matériau sont réputées faibles par rapport aux alternatives disponibles en fabrication par dépôt de fil. (température de fusion autour de 150ºC)

Ce matériau est par conséquent particulièrement adapté pour des objets de décoration, sans contraintes mécaniques, réalisées en utilisant l’impression 3D.

Pour la fabrication de pièces imprimées en 3D subissant une contrainte importante, l’utilisation de l’ABS est donc préférable si l’on souhaite fabriquer sa pièce en technologie FDM. L’épaisseur des couches varie approximativement entre 70 et 400 microns et dépend de la précision de l’imprimante 3D.

L’utilisation de polyamide en frittage de poudre donnera des résultats encore meilleurs sur l’aspect mécanique.

Pour plus d’informations sur les matériaux disponibles en impression 3D, vous pouvez lire l’article sur comment choisir son matériau pour l’impression 3D en fonction de vos contraintes et envies.