Personnalité de l'impression 3D : Rencontrez Roman Reiner

Personnalité de l’impression 3D : Rencontrez Roman Reiner

Publié Par le 07/10/2021

Qui est Roman Reiner ?

Roman Reiner est un ingénieur de conception indépendant spécialisé dans la conception pour la fabrication additive. 

 

Roman, parlez-nous de votre parcours et de comment vous en êtes arrivés à utiliser l’impression 3D ?

Je me suis passionné pour l’impression 3D industrielle au début de ma carrière professionnelle. Tout en rédigeant ma thèse de licence et en travaillant comme étudiant à l’Université d’Erlangen-Nürnberg, je développais l’impression au titane sur la machine SLM 280HL. Puis finalement, je n’ai jamais lâché cette machine.

J’ai adoré le côté ingénierie de la recherche et des tests de lasers 4kW mais aussi la possibilité de concrétiser mes idées de fabrication.

J’ai rapidement su que je voulais me spécialiser dans ce domaine, j’ai donc rédigé mon mémoire en génie mécanique sur le laser de l’EOS Formiga P110 sur le PA12. Vers la fin de mes études, j’ai été embauché en tant qu’ingénieur pour EOS et j’ai eu l’honneur d’apprendre auprès de leurs experts.

Plus tard, j’ai remarqué le manque de designers en fabrication additive, j’ai alors fondé mon agence de design Roman Reiner GmbH.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’impression 3D dans le secteur du luxe ?

Fabrication additive et luxe vont de pair. Cette technologie offre liberté et créativité, permettant de créer des designs uniques et frappants pour nos clients. Nous pouvons créer des designs à partir d’objets très complexes, impossibles à créer avec les techniques traditionnelles, mais aussi des formes personnalisées adaptées à la morphologie de chaque individu.

 

En quoi est-ce un avantage ?

L’un de mes avantages préférés est la rapidité offerte par cette technologie pour effectuer des tests. Par exemple, j’ai eu l’idée de mes nœuds papillon imprimés en 3D et les ai eus entre mes mains deux jours plus tard. Avec des itérations rapides, vous pouvez tester et innover rapidement, mais aussi servir le client avec le produit souhaité dans un délai plus court.

 

Quelles sont les technologies et les matériaux avec lesquels vous travaillez la plupart du temps, et pourquoi ?

Mon projet artistique le plus récent était une lampe éléphant imprimée en DMLS, en acier et en or 18 carats. Mais généralement, j’aime utiliser chaque logiciel et technologie de façon à exploiter leurs avantages. Le FDM est parfait pour le prototypage, le SLS est rapide et précis, la SLA très détaillé et le MJF parfait pour la couleur. 

 

Quel est votre point de vue sur l’avenir de l’impression 3D ?

Je suis très enthousiaste quant à l’avenir de la Fabrication Additive. Je vois de plus en plus de designers, d’architectes et d’amateurs venir sur le terrain et chaque année, et de plus en plus d’applications en série de la FA. J’attends avec impatience l’impact de la numérisation 3D grand public, des matériaux recyclés et biodégradables, des conceptions basées sur l’IA et de la blockchain pour la protection IP.

N’hésitez pas à découvrir son travail et ses services sur son site.

Transférez un fichier
Transférez un fichier
Plus de contenu en anglais
En voir plus
Contenu disponible en