Centre d'apprentissage 3D
Voir toutes les catégories
01

Les bases de l'impression 3D

02

Guide de design

03

Préparer un fichier 3D

04

Découpe et gravure laser

05

Impression 3D pour les entreprises

06

Choisissez le meilleur matériau d'impression 3D

07

Les logiciels pour l'impression 3D

08

Les technologies d'impression 3D

09

Les applications de l'impression 3D

10

Les meilleurs articles de Sculpteo

11

Personnalités de l'impression 3D

Jouets imprimés en 3D: Quels avantages ?

Introduction

La fabrication additive est parfois utilisée pour la création de figurines. Plus largement, savez-vous que l’impression 3D peut-être utilisée par l’industrie du jouet? En effet, imprimer des jouets en 3D et imprimer des pièces détachées pourrait être plus intéressant que vous ne le pensez sur un plan business. 

Tout est imprimable en 3D, et les jouets ne sont donc pas une exception. Nous verrons dans un premier temps comment les amateurs d’impression 3D se sont approprié cette technologie pour la création de figurines et de jouets. Dans un second temps nous verrons comment l’industrie du jouets et les fabricants peuvent bénéficier des avantages de cette technologie.

Les figurines et l’impression 3D

Utiliser l’impression 3D offre aux amateurs la possibilité, de créer leurs propres figurines assez facilement. La plupart du temps, des imprimantes 3D de bureau peuvent être utilisées, avec la technologie de dépôt de fil fondu, ou FDM.  Mais il est également possible d’utiliser des technologies plus avancées, proposées par exemple par un service d’impression 3D en ligne.

Ces services permettent un accès à des technologies pointe pour créer des sculpture de haute qualité, et des figurines customisées. Avec des technologies comme ColorJet et son matériau Multicolor il devient aisé de fabriquer des figurines ou des jouets, et pas seulement pour les amateurs.

 

3D printing toys

Jouets imprimés en 3D: De nouvelles opportunités

Créer des pièces détachées et repenser sa chaîne logistique

Comme vous le savez peut-être, la fabrication additive est la meilleure technique pour fabriquer des pièces détachées. En utilisant l’impression 3D, la fabrication de pièces détachées devient beaucoup plus intéressante pour de nombreuses industries. L’impression 3D de pièces détachées peut être utilisée pour la réparation de pièces qui ne sont pas produites ou vendues séparement.  Le secteur automobile profite énormément de cette technologie, des leaders du marché comme Porsche ou Jaguar utilisent par ailleurs cette technologie pour imprimer en 3D certaines pièces d’anciennes voitures de collection, à l’identique, en petites séries. L’industrie automobile n’est pas le seul secteur à profiter de l’impression 3D pour la création de pièces détachées. En effet, le fabricant d’électroménager Whirlpool utilise également la fabrication additive pour dématérialiser une partie de son catalogue et ainsi, combattre l’obsolescence de ses produits.  Pour les jouets, le principe est similaire: la technologie d’impression 3D permet de réparer des jouets, créer des pièces détachées ou des jouets personnalisés. Il s’agit d’une façon de recréer et réparer d’anciens jouets. La plupart du temps, les pièces détachées pour les jouets n’existent pas, ou ne sont pas produites individuellement. Implémenter cette technique de fabrication est une façon de changer toute sa chaîne logistique en évitant les problème d’inventaire et de stockage. Vous imprimez votre pièce quand vous en avez besoin. Nous voyons des personnes lancer leur business, pour réparer des jouets. Mais cela pour évoluer davantage dans les prochaines années. L’impression 3D offre de nouvelles possibilités aux fabricants de jouets.

Le projet Toy Rescue 

Le fabricant d’imprimantes 3D Dagoma a débuté une initiative appelée Toy Rescue, afin de réduire le nombre de jouets jetés, en utilisant la fabrication additive. Parmi ces jouets, tous ne sont pas entièrement défectueux, pour certains, il s’agit simplement d’une pièce cassée ou manquante. Le but ici est de recréer une nouvelle jambe, une nouvelle roue, tout ce qui peut manquer.   Ce projet a été débuté en identifiant quelles étaient les pièces les plus perdues ou cassées sur les jouets populaires durant les 40 dernières années. Grâce à cette recherche, de nombreux fichiers STL, permettant une impression 3D plus facile. 

toy rescue

Credit: Dagoma, Toy Rescue  Il maintenant plutôt facile de se procurer un nouveau bras de Spiderman ou une oreille de Mr Patate. Ces jouets sont déjà faits de plastique, il est donc plus facile de les recréer en utilisant l’impression 3D, que ce soit avec une technologie FDM et des matériaux tels que l’ABS ou le PLA. ou alors avec une technologie SLS utilisant un matériau à base de Nylon. Pour les pièces détaillées, vous pouvez aussi envisager des technologies résine comme Polyjet ou DLS Tout comme Whirlpool et son catalogue digital de pièces détachées, les fabricants de jouets pourraient rapidement développer un système d’impression 3D pour les pièces les plus fragiles. Quelques grands noms de l’industrie du jouet montre déjà leur intérêt pour l’impression 3D.   Par exemple, le magasin de jouet Toys’R’Us s’est allié à  PieceMaker Technologies,pour installer des imprimantes 3D dans quelques magains et donner accès aux clients aux machines d’impression 3D pour créer des jouets personnalisés pour les enfants.

Qu’en est-il de la propriété intellectuelle?

L’impression 3D et la propriété intellectuelle est un grand sujet. Pour s’assurer qu’un objet n’est pas protéger avant de le reproduire, vous devez vous renseigner sur la source de cet objet, c’est à dire sur son fichier 3D.  En utilisant l’impression 3D pour réparer un jouet, cela veut aussi dire que vous imprimer la pièce d’un jouet existant, vous n’avez pas les droits sur ce jouet. Si vous souhaiter scanner une pièce et en imprimer une version, il s’agit alors d’une contre-façon. 

Néanmoins, créer un nouveau fichier 3D en utilisant un logiciel de modélisation 3D n’est pas considéré comme une reproduction, puisqu’il a été créé par l’utilisateur du logiciel. 

Gardez à l’esprit:

  • Vous avez besoin d’une autorisation de la part du propriétaire des droits d’imprimer et exploiter l’objet. 
  • Dénaturer l’objet et ne pas mentionner le nom de ceux détenant les droits est interdit. 

Si vous n’êtes pas fabricant de jouets et que vous souhaitez imprimer des pièces pour réparer un jouet, il vous faudra des autorisations. Soyez sûrs de lire notre ebook à propos de l’impression 3D et de la propriété intellectuelle pour avoir toutes les informations nécessaires. Sculpteo n’est pas un cabinet d’avocat, gardez à l’esprit que chaque situation est différente, nous vous conseillons de vous entretenir avec un avocat pour toute question à propos de la propriété intellectuelle de vos projets. Si l’impression 3D offre de grandes libertés, elle ne vous permet pas de passer au dessus des lois ! 

Recevez les dernières actualités de l’impression 3D

Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire pour tout connaître des dernières technologies d’impression 3D et de leurs applications, mais aussi des nouveaux matériaux et logiciels 3D.