Tutoriel pour l'impression 3D

Tutoriel : Sculptris

Introduction

Ce tutoriel a été réalisé pour les utilisateurs de Sculptris qui s’intéressent à l’impression 3D. Il revient sur quelques informations essentielles pour réaliser un modèle imprimable grâce à ce logiciel de modelage 3D.

Ce tutoriel vous permettra d’acquérir les bonnes pratiques permettant de modéliser, corriger et exporter un objet pour l’impression 3D. A la fin de ce tutoriel, vous saurez :

  • Modéliser pour l’impression 3D avec Sculptris
  • Exporter votre fichier 3D de façon optimale pour l’impression 3D
  • Corriger les éventuels problèmes de modélisation

Vous pourrez ensuite transférer votre fichier sur notre site d’impression 3D en ligne.

Sculptris est un logiciel de modelage artistique gratuit, téléchargeable via le site de Pixologic. A la différence d’un logiciel de pure modélisation 3D, Sculptris part d’une forme prédéfinie et creuse/ajoute des formes dans cette matière virtuelle.

Moins élaboré et complexe que son homologue Zbrush, ce logiciel, axé sur la création artistique, combine l’avantage d’être à la fois extrêmement simple et accessible, mais aussi de pouvoir donner des rendus assez réalistes.

A la différence des logiciels de modélisation 3D classiques, il ne trouve vraiment son efficacité que dans la création de modèles individuels, tels que des personnages d’animations ou de jeux vidéos. Il est difficile de réaliser des modèles architecturaux comme pourrait facilement le faire un logiciel tel que sculptris.

Pour en savoir plus sur la modélisation avec Sculptris, nous vous invitons à vous rendre sur la page d’assistance de Pixologic. Vous trouverez également des tutoriels dédiés à Sculptris sur Youtube.

    Modéliser pour l'impression 3D avec Sculptris

    1.1. Modeler votre objet

    Comme évoqué précédement, avec Sculptris, chaque modélisation commence avec une forme prédéfinie, déformable à volonté.

    Nous partirons d’une forme sphérique pour modeler la mâchoire dans un premier temps, puis nous ajouterons les détails. L’essentiel est de toujours définir la forme globale en premier. Dans le cas de la création d’un corps humain par exemple, il est nettement préférable de commencer par modeliser le buste et les membres avant de s’attaquer aux détails du visage.

    sculptris tutorial image

    Des raccourcis claviers vous permettront d’aller plus vite et d’être plus efficace en vous permettant de visualiser l’image sous différents angles, revenir en arrière, modifier les charactéristiques des outils, etc.

    • Outil de déplacement : G
    • Affichage du fil de fer : W
    • Rotation Caméra : Clique Gauche + Alt
    • Zoom : Molette de la souris / + ou – du clavier numérique
    • Déplacement latéral caméra : Clique gauche + Shift + Alt
    • Annuler : Ctrl + Z
    • Outil Echelle : T
    • Outil Rotation : R
    • Outil Lisser : Touche B / Maintenir shift pendant l’utilisation de tout autre outil
    • Enregistrer sous : Ctrl + Shift + S
    • Augmenter/Réduire l’épaisseur du pinceau” : Ctrl + Molette (ou +/- sur le clavier numérique)

    sculptris tutorial imagesculptris tutorial imagesculptris tutorial imagesculptris tutorial image

    Une fois la forme globale dessinée, vous pouvez commencer à sculpter. Il peut s’agir de creuser (peau du T-REX) ou de former des excroissances (comme les dents).

    • Outil dessin : D
    • Outil gonfler : C
    • Outil creuser : E
    • Outil aplatir : F
    • Outil pincer : V

    sculptris tutorial imagesculptris tutorial image

    Il est possible de réduire la taille du pinceau pour plus de précision. Pour cela, maintenir Shift et la molette de la souris (ou bien les touches + et – du clavier numérique)

    sculptris tutorial image

    Pour créer des yeux, il faut dans un premier temps bien créer les orbites. Il n’est pas nécessaire qu’elle soient parfaites, les globes occulaires que nous incrusterons masqueront les défauts.

    Créez ensuite une nouvelle sphère puis sélectionnez les outils “Scale & grab” afin de lui donner la taille souhaitée. Enfin, la placer dans l’orbite.

    sculptris tutorial imagesculptris tutorial image

    Attention le nombre de triangles peut augmenter considérablement, comme vous pourrez le voir en bas à gauche de votre écran. Plus le nombre de triangles est important, plus votre fichier sera lourd et donc long à transférer et à traiter.

    Pour des modèles comportant beaucoup de détails comme des figurines, 300 000 à 400 000 triangles sont amplement suffisants pour obtenir une impression 3D de bonne qualité. Au delà, votre fichier sera lourd mais vous ne gagnerez que très peu en détail d’impression car la résolution des imprimantes 3D et de l’ordre de 100 microns.

    Pour en savoir plus sur les résolutions d’impression et les contraintes à prendre en compte en fonction du matériau d’impression, nous vous invitons à consulter nos pages Matériaux.

    sculptris tutorial image

    Une fois la sphère placée dans son orbite, il est possible de la travailler en la modelant à l’instar du reste.

    Voici la forme finale du crâne.

    sculptris tutorial image

    1.2. Texturer et colorer votre modèle 3D

    Une fois la forme modelée, il est possible de créer une texture à partir d’une image afin d’ajouter des reliefs et de rendre la forme plus réaliste. Pour créer des reliefs, ouvrir une photo de texture dans le menu “Bump” et l’étaler sur la surface choisie. sculptris tutorial imagesculptris tutorial image Vous pouvez ensuite peindre le modèle 3D en activant le mode “Paint”. Une fois la couleur choisie, recouvrir les zones de votre choix. De la même façon que le reste, le pinceau peut être rétréci ou agrandi selon la zone. Attention toutefois, l’activation du mode “Paint” est irréversible. Il est impossible de modifier la géométrie du modèle après son activation pour des soucis de cohérence de texture. Nous vous recommandons donc de faire une sauvegarde au préalable et de créer un nouveau fichier contenant les couleurs. sculptris tutorial imagesculptris tutorial image Veillez à bien peindre toute la surface du modèle et à ce qu’il ne reste pas de zone sans texture. Pour cela, il est conseillé de peindre d’abord la surface entière d’une couleur unie, puis d’y surperposer d’autres couleurs. Une fois votre modèle peint, il est prêt à être exporté. sculptris tutorial image Une fois votre modèle peint, il est prêt à être exporté.

    Analyser et exporter votre fichier 3D de façon optimale pour l’impression 3D

    2.1. Analyser et mesurer votre modèle 3D

    Sculptris se veut être un programme charnière et minimaliste, bien que se suffisant à lui-même dans de nombreux cas. Il est donc épuré de toute information pouvant être traitée par d’autres programmes de modelage 3D plus avancés, tels que son homologue Zbrush. Ce logiciel n’est donc pas adapté pour l’analyse, la mesure ou le redimensionnement de votre modèle.

    Pour réaliser une de ces actions, vous pouvez utiliser le logiciel Blender. Il vous suffit pour cela d’exporter votre fichier au format .obj et de l’importer dans Blender. Pour en savoir plus sur l’utilisation de Blender pour l’impression 3D, nous vous invitons à consulter notre tutoriel Préparer votre fichier pour l’impression 3D avec Blender.

    2.2. Exporter votre modèle pour l’impression 3D

    • Exportation de la Texture

    Afin d’exporter la texture (qui n’est pas un composant du modèle 3D mais une entité séparée, ou “patron”), activer le bouton “Show Advanced Tools” puis exporter la texture avec “Save Texmap”.

    Exporter cette texture sous format “PNG” dans un dossier spécifique. Dans notre cas, nous allons sauvegarder la texture en tant que “dino.png”.

    sculptris tutorial imagesculptris tutorial imagesculptris tutorial image

    • Exportation de l’objet

    Ensuite nous allons sauvegarder “l’objet” qui n’est autre que la forme 3D. Pour cela, cliquer sur le bouton “Export”. Enregistrer ensuite dans le même dossier sous le même nom.

    sculptris tutorial imagesculptris tutorial image

    Désormais, passons à la création du fichier .mlt. Ce fichier va servir de raccord entre la texture et votre modèle 3D. Autrement dit, en l’absence de ce fichier, l’ordinateur ne saura pas s’il doit appliquer la texure (en .png) sur le modèle 3D (en .obj).

    Dans un premier temps, rendez vous sous Windows vers le dossier que vous avez créé qui contient le dino.png et le dino.obj. Ouvrir le document “dino.obj” avec le programme windows “texte”, comme ceci :

    sculptris tutorial image

    Ensuite, ajouter tout en haut du texte les deux lignes de code suivantes : 
    mtllib./MON_MODEL.mtl 
    usemtl material_0

    sculptris tutorial image

    Supprimer ensuite la ligne “usemtl (null)”

    sculptris tutorial image

    Cela vous donnera ceci :

    sculptris tutorial image

    Remplacer ensuite sur la première ligne “MON_MODEL” par le nom que vous avez utilisé pour nommer votre fichier. Dans notre cas, nous mettons donc “dino”. Une fois que c’est fait, fermer le fichier.

    sculptris tutorial image

    Créer maintenant un nouveau document texte que nous allons nommer avec toujours le même nom. Pour nous ce sera donc “dino.txt”. Ce document texte va devenir notre fichier .mlt

    sculptris tutorial imagesculptris tutorial image

    Ouvrir le fichier texte, puis y copier les lignes suivantes : newmtl material_0 map Kd MA TEXTURE.png Puis dans le même principe, remplacer “MA TEXTURE” par le nom que vous utilisez. Donc dans notre cas, remplacer par “dino”.

    sculptris tutorial image

    Dernière étape, changer l’extension du fichier txt en “.mlt”. Après avoir configuré votre windows pour afficher les extensions, changer simplement la terminaisons .txt en .mlt comme ceci :

    sculptris tutorial imagesculptris tutorial image

    Votre fichier MLT est prêt.

    Pour transférer votre modèle sur notre site afin de l’imprimer, nous avons besoin désormais de ces 3 fichiers. Pour cela, vous devez les compresser en un seul et même fichier.zip.

    Une fois votre .zip créé, vous n’avez plus qu’à l’uploader sur le site de Sculpteo ! Nous l’imprimerons pour vous.

    sculptris tutorial image

    Corriger les éventuels problèmes de modélisation

    Sculptris n’étant pas un logiciel de modélisation pur mais plutôt un logiciel de modelage, il est très rare de créer des incohérences ou anomalies géométrique pouvant empêcher l’impression 3D (trous, surfaces, arêtes ou points singuliers/non-manifold, auto-intersections, mauvaises orientations, etc.).

    Il se peut toutefois que votre modèle soit trop lourd (plus de 50Mo / 400 000 triangles), que vous souhaitiez le modifier le redimensionner en cm ou mm ou l’évider, ou qu’il contienne quelques rares erreurs structurelles.

    Dans de tels cas, vous pouvez utiliser le logiciel Blender pour réaliser ces modifications sur votre modèle. Il vous suffit pour cela d’exporter votre fichier au format .obj comme décrit précédemment et de l’importer dans Blender. Pour en savoir plus sur l’utilisation de Blender pour corriger votre fichier pour l’impression 3D, nous vous invitons à consulter notre tutorielPréparer votre fichier pour l’impression 3D avec Blender.

    Pour plus d’informations concernant les erreurs à éviter et les outils de réparation proposés par Sculpteo, vous pouvez consulter la page dédiée à la réparation des fichiers pour l’impression 3D.

    Recevez les dernières actualités de l’impression 3D

    Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire pour tout connaître des dernières technologies d’impression 3D et de leurs applications, mais aussi des nouveaux matériaux et logiciels 3D. 

    [hubspot type=form portal=5154612 id=6ee8cd9d-8760-4253-8ac1-849ef9706f04]